Une cohabitation réussie entre 3 mâles conures pyrrhuras ​

Cohabitation pyrrhuras

Quand vous voyez ces 3 mâles conures pyrrhuras, vous imaginez qu’ils se connaissent depuis longtemps​ !!!

Eh bien non!

Le pyrrhura ananas bleu est le nouveau arrivant dans ce groupe. Il était élevée à la main (EAM), malheureusement il était rendu fou par l’enfermement. Il fuyait l’homme comme de la peste.

En résumé, il était maltraité par son ex-propriétaire.

C’est la raison pour laquelle, Claire Rougier (membre actif de notre page facebook) s’est démenée pendant plusieurs semaines pour le récupérer. Malgré les risques que cela comportait vis-à-vis de son binôme pyrrhura EPP. Dans cette situation, le cœur était plus fort que la raison.

Claire a bien géré l’arrivée de l’ananas bleu. L’oiseau avait son espace personnel (cage, jouets…) le temps de s’apprivoiser son nouveau environnement et faire connaissance à distance avec les autres pyrrhuras.

Au moment des sorties communes, le binôme a tout de suite accepté le nouveau arrivant. Ce dernier était sous la protection de l’un d’eux. En revanche, au moment de dormir, le pyrrhura ananas bleu se faisait chasser du nid. Du coup pour sa sécurité, il se retrouvait isoler dans sa cage.

C’est à ce moment-là, que j’ai pu échangé avec l’heureuse propriétaire du trio. Elle m’avait demandé des petits conseils par rapport à mon retour d’expérience avec mon couple pyrrhura T-O et Tica.

Et oui, il y’en qui suivent ce que j’écris lol. 

Suite à son récit, j’ai constaté que la situation n’était pas alarmante, donc je n’étais pas inquiet. Disant que tous les signaux étaient au vert pour tenter une autre approche.

Peu de temps après, tout est rentré dans l’ordre et le trio pyrrhura cohabite très bien. Les 3 ​pyrrhruas se partagent la même tente la nuit. Ce cas est un bon exemple de cohabitation réussi.

Cohabitation pyrrhuras

La cohabitation des oiseaux est un sujet qui m’a toujours intéressé que ce soit pour former un nouveau couple ou pour intégrer un nouveau membre dans un groupe. Chaque situation est unique, donc la façon de présenter le nouveau arrivant doit être réfléchi, voir même étudier.

Bon, je vous rassure ce n’est pas du tout compliqué, mais il faut le faire par étape. Pour moi, l’observation et la patience seront vos meilleurs alliés pour débloquer chaque situation.

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *