Qu’est-ce qu’une mutation ?

Qu’est-ce qu’une mutation ?

  • Ce que se voit

C’est une variation brusque et inattendue de l’aspect de la descendance d’un individu, n’ayant pas pour cause une influence extérieure (chaleur, obscurité, nourriture…)

  • Ce qui se passe

C’est une modification accidentelle portant sur le nombre de chromosomes ou sur la forme de l’un d’eux (mutation chromosomique) ou due à l’altération d’un gène (mutation génétique).

Chez les oiseaux, les mutations sont parfois de « forme » (huppe…), le plus souvent de couleur. Elle sont héréditaires. Un mutant se reconnait dès sa naissance. Un oiseau dont la couleur change à l’âge adulte n’est pas un mutant : ces modifications sont dues le plus souvent à une carence en nourriture ; elles sont alors appelées sommations, et ne sont pas héréditaires. Les exemples de génétique des mutations qui suivent sont empruntés à la perruche ondulée ou aux inséparables. Les mêmes phénotypes peuvent avoir un déterminisme diffèrent chez les autres oiseaux.

Mutation récessive

Une mutation récessive est constituée par toute modification d’un gène mais qui requiert son double sur l’autre chromosome de la paire pour pouvoir s’exprimer. Autrement dit, l’oiseau doit posséder un gène muté sur chacune de ses chromatides pour être actif.

En résumé une mutation récessive donnera les résultats suivants :

 Sauvage x Sauvage = 100% sauvages

Sauvage x Porteur = 50% sauvages et 50% porteurs

Porteur x Porteur = 25% mutants, 50% porteurs et 25% sauvages

Mutant x Sauvage = 100% porteurs

Mutant x Porteur  = 50% mutants, 50% porteurs

Mutant x Mutant = 100% mutants

Mutation liée au sexe

 Dans ce type de mutation, le sexe de l’oiseau va avoir une très grande importance.

Contrairement à l’espèce humaine, les caractères liés au sexe les oiseaux se transmettent du père à sa fille. C’est pourquoi, lorsqu’apparaît un mutant d’hérédité liée au sexe, c’est toujours une femelle.

Une femelle ne sera jamais porteuse d’une mutation liée au sexe. Elle sera soit de couleur sauvage (pure), soit mutante. Le mâle, quant à lui, pourra être porteur.

En résumé :

Gène lié au sexe lutino

 Mâle mutant x femelle sauvage = 50% mâles porteurs et 50% femelles mutantes

Mâle sauvage x femelle mutante = 50% mâles porteurs et 50% femelles sauvages

Mâle porteur x femelle mutante = 25% mâles mutants,25% mâles porteurs 25% femelles mutantes et 25%femelles sauvages

Mâle porteur x femelle sauvage = 25% mâles porteurs, 25% mâles sauvages, 25% femelles mutantes et 25%femelles sauvages

 Mutation dominante

Dans ce cas un seul parent mutant homozygote suffit pour obtenir de jeunes mutants et le sexe des oiseaux n’entre pas en ligne de compte.

Contrairement à la mutation récessive, où il faut que les deux chromosomes soient porteurs de la mutation pour qu’elle s’exprime, dans le cas d’une mutation dominante, un seul suffit. Un oiseau dont le phénotype est « mutant » peut être hétérozygote ou homozygote.

Il n’existe pas de porteur d’une mutation dominante.

En résumé :

Gène dominant ‘pie australienne

 Sauvage x dominant simple facteur  = 50% sauvages et 50% dominants simple facteur

Sauvage x dominant double facteur  = 100% dominants simple facteur

Dominant simple facteur x dominant simple facteur  = 25% sauvages et 25% dominants simple facteur et 25% dominants double facteur

Dominant simple facteur x dominant double facteur  = 50% dominants simple facteur et 50% dominants double facteur

Dominant double facteur x dominant double facteur  = 100% dominants double facteur

 

(Sources Atlas de l’ornithologie perruches et perroquets T1)

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *