Kakariki trouvé sur un trottoir

Tout a commencé en voyant ce signalement sur facebook d’une perruche aperçue dans une rue à Roubaix. J’ai vite deviné son espèce (kakariki). Il était en boule, la tête bien cachée sous son aile et au sol.

Que de mauvais signaux indiquant qu’il était mal en point. De plus, il faisait froid ce jour là, le ciel était gris et il n’allait pas tarder à pleuvoir.

Cela m’a inquiété, mais heureusement que l’annonce ne datait que de quelques minutes. Pour être plus précis, 4 minutes exactement quand je l’ai vue pour la première fois. J’ai décidé donc d’aller le chercher en espérant le retrouver.

kakariki à front rouge trouvée

À la recherche du kakariki apperçu dans une rue

J’ai tout d’abord consulté Maps pour voir l’itinéraire jusqu’à la rue où il était aperçu. Moins de 5 km me séparait de lui, c’était plutôt une bonne nouvelle. Ensuite, j’ai pris mon sac de transport, des gants et ma voiture.

10 minutes après, je suis arrivé à la rue indiquée par le GPS et je me suis garé. j’ai pris le sac de transport, les gants et j’ai décidé de suivre mon instinct en restant sur le trottoir du côté gauche de la rue. Alors que mon état d’esprit du moment était dans « le flou total » comme l’image de cette rue.

J’ai remonté la ponte en balayant avec mes yeux la rue (droite/gauche) tel un spectateur pendant un matche de tennis.

Soudain, j’ai aperçu au sol une forme ronde au milieu des feuilles mortes. J’ai avancé en priant que ce sera lui. Plus je m’approchais, plus la forme et la couleur commençaient à se préciser.

Je l’ai trouvé mais il était mal en point

C’était donc bien la perruche recherchée. J’ai poussé un soupir de soulagement car j’avais peur qu’il se fasse attaquer par un chien ou un chat du quartier. Cependant, vu son état rien n’était encore gagner. Il n’a pas réagit à ma présence, je l’ai pris délicatement avec une main. Il a bougé un petit peu, c’était plutôt rassurant. Je l’ai posé dans le sac de transport et nous sommes rentrés.

kakariki à front rouge trouvée

En arrivant à la maison, je l’ai mis au chaud dans un endroit calme. La température était au tour de 25°C et le taux d’humidité d’environ 65%. La chaleur allait l’aider à se réactiver doucement et la maîtrise du taux humidité allait rendre l’air plus respirable. J’ai mis à sa disposition de la nourriture (graines et pâtées aux œufs) et de l’eau tiède. Sur le moment, il n’a pas réagit et c’est tout a fait normal. J’ai décidé de le laisser se reposer.

Une heure au chaud pour se requinquer

Une heure après, j’ai entendu des craquements ou plutôt un son de décorticage de graines. j’ai couru pour voir ce qui se passait. C’était notre ami le kakariki qui mangeait. Dès que je l’ai vu sur le perchoir, j’ai compris qu’il allait s’en sortir…

Il bougeait un peu mais pas encore assez. Sachant que la perruche kakariki est très active et ne tient pas en place.

kakariki à front rouge

Pour le préserver et pour qu’il ne se dépensait pas inutilement, je l’ai gardé encore 24h dans le sac de transport avec nous dans le salon. Il est resté calme et mangeait beaucoup. Le lendemain, je l’ai transféré dans une cage pour qu’il puisse se dégourdir sans trop se dépenser non plus. Il n’était pas farouche mais il ne voulait pas qu’on le touchait. Après observation, j’ai conclu qu’il n’était pas élevé main (EAM).

kakariki à front rouge

Le kakariki du trottoir est une très belle perruche

Les jours passaient et notre ami kakariki prenait le poil de la bête. Il est devenu actif et son plumage a pris des couleurs. Un vert émeraude très intense et le rouge sur son front ainsi que sur ces joues brillait de mille feux. Disant que c’est un très beau kakariki à front rouge.

De plus, sa plume centrale jaune de la queue et ces quelques taches sur sa tête de la même couleur indiquaient bien un possible panachage non dominant. En l’observant, j’ai remarqué qu’il utilisait sa patte pour gratter le sol et de temps en temps, il émettait un son tout mignon.

À la recherche du propriétaire du kakariki

Pour cette intervention, j’avais 2 objectifs. Le premier c’était de sauver l’oiseau et le deuxième consistait à tout mettre en oeuvre pour trouver son propriétaire.

Je suis donc retourné sur facebook pour rassurer les gens qui ont suivi le premier poste du signalement. Ensuite, j’ai publié des annonces de recherches dans plusieurs groupes dédiés à la recherche d’oiseaux perdus ou trouvés dans le département du nord.

J’ai également utilisé mes propres réseaux sociaux pour les recherches. Sur notre page facebook, sur instagram, sur youtube et TikTok.

La vidéo TikTok au moment où je vous parle, va atteindre la barre des 100 000 vues et beaucoup de réactions (7690 j’aime et 459 commentaires).

@birdandyou Sauvetage Kakariki trouvé par terre dans une rue à #roubaix . . . . . #kakariki #kakarikiparrot #kakarikis #perruche #parrot #parrotsoftiktok #parrots #parakeet #parakeetsoftiktok #kakarikiparrot #kakarikibird #oiseau #bird ♬ Get You The Moon – Kina

Malgré ces diverses recherches et le succès de la vidéo sur TikTok, aucune personne ne s’est manifestée. Le pire, c’est que nous n’avons constaté aucun avis de recherche. Cela dit, il va très bien 3 semaines après l’avoir trouvé.

Cette histoire s’est bien terminé, puisque j’ai réussi à le placer dans une bonne famille. Longue vie à notre petit kakariki.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *