Transition alimentaire chez l’oiseau

transition alimentaire

Conures soleil

La transition alimentaire consiste à modifier le régime alimentaire de l’oiseau suite à un déséquilibre dans son alimentation précédente.

Le changement de régime alimentaire, n’est pas si simple qu’on le pense. Il est plus difficile sur un oiseau adulte, vivant seul et fortement imprégné par un régime déséquilibré tel que le régime tournesol exclusif. Toutefois, nous constatons qu’il est plus facile avec un oiseau jeune habité à une alimentation précédente variée et vivent avec d’autres congénères.

Pour avoir une idée sur les besoins nutritifs des perruches et perroquets, vous pouvez lire cet article : Alimentation en captivité

Recommandations :

  • Avant d’effectuer cette transition alimentaire, vous devriez être sûr que votre oiseau est en bonne santé et sans tresse particulier (en période de mue ou reproduction…)
  • Elle doit être progressive pour que l’oiseau s’habitue à la forme, à la texture, à la couleur et au goût du nouvel aliment.

Méthodes de transition alimentaire :

Il existe plusieurs méthodes pour le passage d’un aliment A à un aliment B.

  • Si l’aliment A est distribué à volonté, réduire dans un premier temps la quantité distribuée au strict nécessaire pendant quelques jours. Puis diminuer par palier de 10 à 20 % l’aliment A et augmenter de 10 à 20 % l’aliment B par jour. Sur 1 à 2 semaines.
  • Méthode du libre choix, plus longue. Mélanger le nouvel aliment à l’ancien pendant deux semaines. Les deux semaines suivantes, l’aliment B est distribué en grande quantité au fond de la gamelle et l’aliment A en petite quantité au-dessus.

Remarques :

  • Durée de transition est très variable (de quelques jours à quelques mois). En moyenne, 1 à 2 semaines.
  • Les perruches ondulées ne peuvent pas supporter un jeûne de plus de 2 jours (car leur métabolisme de base est élevé)
  • On vérifie si un oiseau mange suffisamment au nombre de fientes qu’il produit.
  • Les oiseaux ne doivent pas perdre plus de 10 % de leur poids pendant la transition.
  • Diarrhée possible lors de transition trop brutale.

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

4 commentaires

  1. Tu dis que ca doit etre progressif, personnellement avec mon grisou du Gabon, d’un coup, j’en ai mangé quelques uns ( extrudés ) et c’est bon il pouvait plus s’en passer 🙂

  2. Oui @rachel, je dis bien progressif 🙂 , car tous les oiseaux ne vont pas apprécier le changement de nourriture brutal. De plus c’est aussi pour des raisons de santé lié au métabolisme de l’oiseau.

  3. Merci des conseils la transition alimentaire est très importante !

  4. De rien @maryjany 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *