Sevrage difficile d’une calopsitte EAM: Questions et Réponses

À mes yeux, rien ne vaut une étude de cas pour apporter des réponses concrètes. C’est pourquoi je partage aujourd’hui le cas d’une lectrice passionnée de notre blog qui a fait face à un défi : le sevrage difficile de sa calopsitte élevée à la main.

Plongeons directement dans cette expérience unique, tout en gardant à l’esprit qu’elle peut également profiter à d’autres personnes qui rencontrent la même problématique. Découvrons sa question pressante et la réponse que nous lui avons apportée, car elle détient des enseignements précieux pour tous les amoureux des calopsittes, qu’ils soient novices ou expérimentés:

Message de Cyrielle : Sevrage difficile de ma calopsitte

Bonjour Younès,

Je vous écris car je viens de découvrir votre site que je trouve très bien, loin de la plupart où c’est des copier-coller pour avoir des renseignements…

Question 1:

J’ai une calopsitte que j’ai nourrie à la seringue au bout du 18ème jour car les parents ne s’en occupaient pas et il y a eu de la mortalité. Malgré que je n’y connaissais rien, je m’en suis plutôt bien sortie pour une novice. Le sevrage fut dur car elle était accro à la pâtée.

Sevrage difficile 
Nourrissage à la main calopsitte

Aujourd’hui elle mange ses graines (du coup, devenue accro aux graines de tournesol, elle ne mangerait que ça si elle pouvait). En revanche, elle ne veut PAS DU TOUT toucher aux fruits et légumes !!! Rien à faire !!! Que pensez-vous?

Question 2:

Mais si je vous écris, c’est surtout pour son comportement et ses cris. Dès que je bouge ou pars, elle s’énerve sur la cage et pousse des cris stridents, comme quand elle était petite et allait bientôt manger. Au bout d’un moment, elle arrête, mais le plus fatigant, c’est que même lorsque nous la prenons sur nos épaules, elle continue de crier non-stop et cela pendant de très longues minutes…

Ce ne sont pas des cris d’appel, comme je l’ai dit, cela ressemble beaucoup aux cris qu’ils poussent quand ils sont petits et que les parents arrivent… J’espère juste qu’avec un peu de temps ces cris se transformeront en jolis sifflements plus ou moins mélodieux, peu importe.

Alors je me demande pourquoi? Est-ce des cris affectueux finalement ? Ou juste en rapport au fait que je suis la maman qui donnait à manger ?

Question 3:

Elle fêtera 3 mois dans quelques jours. Je compte la faire sexer pour voir si c’est un mâle ou une femelle. Nous envisageons de lui prendre, en fonction, un compagnon ou une compagne.

Pensez-vous que c’est trop tôt ? Mon bébé ne va-t-il pas changer d’attitude envers nous une fois qu’il aura de la compagnie…?

Réponses de Younès sur ce cas de sevrage difficile

Bonjour Cyrielle,

Réponse 1: Alimentation

Le sevrage peut parfois être long et difficile pour certains oiseaux. L’expérience joue un rôle important, notamment pour éviter de trop donner la seringue vers la fin du processus afin de faciliter la transition vers une alimentation solide de manière autonome.

En ce qui concerne son alimentation, il est essentiel de réduire la quantité de graines de tournesol dans le mélange, de sorte qu’elle soit obligée de consommer les autres graines. Cela peut prendre un certain temps, mais elle a besoin de diversifier son régime alimentaire. Voici notre solution pour éviter le tri ici.

Quant aux fruits et légumes, rassurez-vous, les calopsittes sont originaires des régions arides australiennes où les fruits et légumes sont rares par rapport aux graines. C’est pourquoi les calopsittes ne raffolent généralement pas de ces aliments. Cependant, vous pouvez toujours leur en offrir, notamment le matin avant de leur servir des graines, pour les encourager à en goûter.

Réponse 2: Cri

Je pense que votre calopsitte a vécu un sevrage difficile, d’où son comportement actuel. De plus, elle a du mal à passer à une alimentation autonome et équilibrée. Si elle ne mange que des graines de tournesol, elle ne reçoit pas les nutriments nécessaires au quotidien, ce qui pourrait expliquer ses cris de frustration.

À mon avis, il est essentiel de résoudre d’abord son problème alimentaire. Elle devrait consommer des graines variées (solides et germées), de la pâtée aux œufs et un peu de millet de temps en temps. Ajouter des vitamines dans son eau de boisson peut également l’aider à gagner en vitalité.

Réponse 3: Nouveau compagnon

Il n’est jamais trop tôt pour envisager d’introduire un deuxième oiseau. Lorsque les oiseaux grandissent ensemble, cela favorise généralement une meilleure entente entre eux. Il est important de maintenir l’apprivoisement en manipulant votre calopsitte quotidiennement pour qu’elle ne change pas de comportement.

Voilà, j’espère avoir répondu à vos questions du mieux possible.

Bonne journée.

Younès de « Bird and You »

Enrichissez votre expérience : Notre nouvelle catégorie ‘Questions et Réponses’

J’espère que cet article vous a plu. Il marque le début de notre nouvelle catégorie « Questions et Réponses », conçue pour capitaliser toutes les réponses en fonction de vos questions. Je suis impatient de répondre à encore plus de questions et de vous fournir les informations dont vous avez besoin. N’hésitez pas à poser vos propres questions ou à exprimer votre intérêt pour cette nouvelle catégorie. Votre participation est essentielle pour me permettre de mieux vous servir.

A lire également

Un Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *