Bec: un troisième membre et plus!

Description et composition du bec

Chez les perruches et perroquets, le bec est crochu avec une mandibule supérieure fortement courbée et une mandibule inférieure légèrement courbée vers le haut. D’où l’appellation des Psittacidés par « becs crochus ».

bec perruche toui celeste

Toui céleste (photo Thierry)

Le bec est vivant grâce à sa couche vascularisée. Il est constitué d’os renforcés par la présence de calcium, de phosphore, de cristaux d’hydroxyapatite et il est recouvert de kératine.

Il est constitué de deux parties:

  • La mandibule supérieure est plus Longue que la partie inférieur…
  • La mandibule inférieure est très mobile et est articulée à sa base pour plus de puissance du bec.

Il évolue et croit pendant toute au long de la vie des psittacidés, son usure résulte du frottement des deux mandibules entre elles, en mangeant et en manipulant divers objets tel que le bois…

Son importance

Il est d’une importance capitale pour les psittacidés, il leur permet non seulement à se nourrir (prendre les aliments, décortiquer les graines/noix)…mais aussi à entretenir les plumes, la parade nuptiale, la confection du nid, le nourrissage des petits… De plus il sert souvent de troisième membre pour grimper et comme arme d’attaque ou de défense avec un sens du toucher très développé.

L’entretien du bec en captivité

Comme nous l’avons constaté, le bec joue un rôle important dans la vie d’un perroquet, d’où l’intérêt de le maintenir en parfaite état. Pour cela, il faut d’abord lui fournir une alimentation équilibrée (mélanges de gaines adapté, fruits, légumes, os de sèche, bloc minéral…) et divers objets à gruger comme le bois sous forme de bâtonnet ou jouets, des perchoirs en ciment…de cette façon l’oiseau pourra l’entretenir d’une façon naturelle et vous n’aurez pas besoin d’intervenir. Sa couleur doit être homogène, lisse et symétrique et sa kératine doit être dure , sans desquamation, marques régulières et commissures non lésées

il arrive de constater qu’il n’est pas suffisamment entretenu, l’oiseau ne s’alimente pas correctement ou n’utilise pas assez les objets mis à sa disposition. Si la pousse est légère sur une longue durée, il suffit de revoir son alimentation et le stimuler pour qu’il joue avec ces jouets et voir si le bec commence à se limer…

Mais dans le cas d’une croissance anormale et rapide, cela pourrait se traduire par une altération chronique du foie. Dans ce cas, l’alimentation pourrait être la cause, car sûrement trop grasse. Une consultation chez le vétérinaire est nécessaire, d’une part pour limer son bec et d’autre part pour contrôler son état de santé.

D’autres pathologies:

  • Lignes de fêlure ou fracture.
  • Sillons, rainures (infection respiratoire supérieure ou secondaire à un traumatisme, déficiences nutritionnelles).
  • Défauts d’alignements, déformations.
  • Apparence écailleuse ou rugueuse du bec (malnutrition, défaut de mâchonnement…).
ponçage bec perroquet article

Bec avant et après ponçage chez  le vétérinaire (photos Laurence)

 

Cas d’un bec trop long

Violette une perruche catherine (EPP de 2015) avait le bec long, malgré la présence des perchoirs en ciment et os de sèche, il continuait à pousser anormalement. Je ne voulais pas intervenir tout de suite, j’attendais qu’elle le lime seule, malheureusement  sans succès.

Son bec était devenu trop long (voir photo) et j’avais décidé d’intervenir pour couper l’excédent du bec. Au moment où je l’avait pris avec ma main, elle me mordait très fort au point que l’excédent s’est cassé tout seul. Quel soulagement!!!

entretien du bec perruche bird and you

Comme dit plus haut, le bec est une structure vivante, intervenir sans être formé par des personnes qui ont de de l’expérience (vétérinaire, éleveurs,…), la moindre erreur pourrait être fatale. Alors qu’une visite chez le vétérinaire résoudra le problème sans stress.

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *