Peinture et litière papier pour cage

Suite à une question sur notre forum sur l’utilisation de la peinture pour la restauration d’une cage rouillée, l’idée d’écrire cet article m’est venue à l’esprit. Du coup je vais vous parler de pot de peinture et d’encre, tout en restant dans le cadre de notre passion « des oiseaux aux becs crochus ».

Personnellement, je trouve l’idée de restaurer une ancienne cage ou volière rouillée est très intéressante, d’une part pour lui donner une seconde vie et d’autre part cela permettra de faire des réelles économies avec un énorme bonus « la satisfaction ».

Peinture pour restaurer une cage rouillée

peinture perruches et perroquets

Tout d’abord, vous aurez besoin de se débarrasser de la rouille avec du ponçage pour mettre le métal à nu sans laisser de trace de rouille ou de l’ancienne peinture. Pour avoir un tel résultat, il faudra poncer, poncer et poncer… c’est du sport mine de rien et vos biceps seront énormes et secs 😉

Si non vous pouvez utiliser une sableuse (si vous en avez) avec un résultat nettement supérieur par rapport au décapage manuel avec la possibilité d’atteindre des zones non accessibles.

Une fois la de mise à nu de la surface rouillée, la séance peinture peut commencer.  Pour ma part c’est la partie la plus agréable de la restauration. Cependant le choix de la peinture n’est pas évident car les peintures traditionnelles sont toxiques pour nos oiseaux.

la solution serait de choisir une peinture non toxique, sans métaux lourds tels que le plomb, Arsenic, Mercure…et avec une teneur en composés organiques volatils (COV) faible.

Solution 1: Peinture alimentaire

La solution la plus logique consiste à utiliser une peinture alimentaire pour métal, donc forcément sans métaux lourds et sans solvants…Mais sachez que cette peinture (atoxique) n’est pas résistante à long terme à l’eau et aux coups de becs de nos crochus.

Pour améliorer son adhérence et sa tenue, il faudra appliquer plusieurs couches. Votre pinceau sera votre allié dans cette épreuve…

Solution 2: Peinture « Norme Jouets »

Il existe des peintures avec la « Norme Jouets » comme la marque « Little Greene », elle est plus résistante et surtout non toxique pour les enfants et animaux. Cette peinture est utilisée dans la fabrication des jouets mais aussi pour repeindre les chambres d’enfants sainement.

Elle offre aussi un large choix de couleur et la possibilité de l’utiliser sur toutes les surfaces, puisqu’il y a bien des peintures acryliques mates et acryliques satinées…

Solution 3: Les peintures naturelles mais ATTENTION!

Les peintures naturelles respectant l’environnement dites NF ou ecolabel européen ne contiennent pas les métaux lourds cités plus haut dans leur composition, néanmoins certaines ne garantissent pas l’exclusion à 100 % des substances dangereux.

Avant d’acheter le pot de peinture, lisez d’abord sa composition et assurez-vous de l’absence des métaux lourds et de vérifier sa teneur en COV après séchage qui doit être faible.

 

Litière papier au fond de la cage

journal perruches et perroquets

Je profite de ce sujet pour aborder le sujet des encres dans les journaux, car il  y a beaucoup de croyances qui perdurent sur l’utilisation du journal et la toxicité de l’encre, cela vient de l’époque où elle contenait du plomb, ce qui est révolu depuis 2001.

Désormais les encres utilisées actuellement sont sans plomb et elles sont fabriquées à base d’huile de soja, de lin, ou d’autres huiles alimentaires…pour plus d’informations c’est ici.

Voici un autre lien qui démontre l’exclusion des composés dangereux pour la santé et l’environnement dans la fabrication des encres: Encres d’imprimerie et environnement.

Personnellement je n’utilise que des journaux en fond de cage depuis des années. Certains de mes oiseaux jouent avec mais je trouve ça assez hygiénique et très absorbant.

Si vous voulez interagir sur le sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de l’article 🙂

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

6 commentaires

  1. Merci pour l’article. Je me demandais avec quoi repeindre les points touchés de la cage de mon plumeau sans risque.
    J’utilise aussi les journaux en fond de cage ; c’est économique et sans danger pour le mien parce qu’il n’a pas accès aux papiers grâce à la grille. Je les change tous les deux jours et c’est très rapide.
  2. Super younes merci
  3. Cet article va mettre bien utile, merci Younes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *