Mutations des calopsittes: récapitulatif et sexage

 La calopsitte est un oiseau élégant par excellence. Grâce à sa prestance et sa multitude de couleurs (mutations), cette grande perruche a beaucoup de succès chez les passionnés de becs crochus.

Dans cet article, nous allons aborder le sujet des mutations des calopsittes de façon plus détaillée.

Pour que le sujet soit le plus complet et clair possible, Loeticia Grandidier, une éleveuse passionnée  de becs crochus a accepté de nous faire un retour sur les mutations des calopsittes et de nous donner un avis sur le sexage quand c’est possible visuellement.

Cela va permettre (enfin j’espère) d’éviter le sexage à la louche des calopsittes et sans fondement.

Comme d’habitude, je n’ai pas attendu longtemps et le texte ci-dessous sur les mutations des calopsittes a été rédigé par Loeticia Grandidier que vous pouvez trouver sur sa page facebook Calopsitte EAM et EPP.

 

Type sauvage

Chez les calopsittes, il existe de multiple mutations, mais nous avons aussi la “base” de départ que l’on appelle le “type sauvage” .

mutations des calopsittes

A gauche mâle/A droite femelle

Ce n’est pas une mutation mais la couleur de base que l’on appelle aussi le “phénotype sauvage”.

Les oiseaux sont gris avec des bandes alaires blanches et des joues orangées, plus ou moins intenses (rien à voir avec le sexe de l’oiseau). Le mâle arbore un beau masque jaune après sa 1ère mue. Avant les mues les oiseaux restent non sexable, car le plumage juvénile est identique chez les 2 sexes.

Mutations des calopsittes

 Mutation lutino dite “ino”

mutations des calopsittes

Lutino

Cette mutation qui est récessive liée au sexe (transmise par le mâle à ses filles ). Toute la mélanine du plumage est supprimée (pigments gris et noirs ), ce qui nous donne un oiseau au plumage plus ou moins intense jaune, les joues orange sont également bien présente. La bande alaire blanche à évidement disparu ou presque. Les petits naissent avec les yeux rouges et un duvet jaune. Cette mutation se sexe facilement après la 1ère mue. Un mâle n’a plus de spot SOUS les ailes alors qu’une femelle les conserve (voir photo ci-dessous). Avant cette mue, tous les juvéniles ont le même plumage et donc non sexable sans connaître les parents . Les yeux foncent avec l’âge (mais reste rouge même si ont a l’impression qu’ils sont noirs ). Exemple avec un couple mâle lutino et femelle perlée (opaline).

Toutes les lutinos seront des femelles. Pour avoir des mâles, il faut que la mère soit lutino

Voici un lien calculateur génétique: http://www.gencalc.com/gen/fre_genc.php?sp=0Cock

Méthode pour sexer un calopsitte lutino à partir de 8 mois:

 

Mutation opaline ou perlée

Cette mutation récessive liée au sexe est très souvent en “supplément” d’une autre et est caractérisée par des perles sur le dos.

Les opalines sont toutes différentes avec plus ou moins de perle, on parle de bon ou mauvais perlage. Il est impossible de sexer des jeunes sujets sur cette mutation sans connaitre les parents.

Les mâles sont reconnaissables car ils commencent à perdre leurs perles dès leur première mue, et ressembleront donc (pour les simples opaline) à un type sauvage . il existe de multitudes de combinaisons avec l’opaline, comme panaché opaline, opaline cinnamon ou encore face blanche opaline ect…

Toutes les mutations peuvent se combiner ensemble.

Voici deux photos: à droite mâle opaline face pale qui a perdu les perles sur son dos ,on voit de légères traces encore. A gauche femelle opaline (perlée).

 

Mutation face blanche

Comme pour le type sauvage, les jeunes sujets de cette mutation ne peuvent pas être sexés dès leur plus jeune age.

Les jeunes naissent avec un beau duvet blanc et yeux noir. Cette mutation supprime toutes les psittacines (pigments jaunes et rouges). Cela nous donne donc un oiseau gris (plus ou moins foncé suivant sa géneéique et si mutation ajoutée ). Avec des bandes alaires blanches sur les ailes et pas de joues orange.

A l’âge adulte, la femelle n’a pas de masque blanc et la queue est striée. Le mâle, lui a la queue unie et un masque blanc.

C’est une mutation dite récessive, cela signifie que les deux sujets doivent avoir ce gène, soit de visuel, soit en portage pour avoir des jeunes face blanche sur la couvée. Elle est apparue dans les années 80 environ.

Comme on l’a vu plus haut cette mutation se combine aussi avec toutes les autres et cela ne change rien au sexage.

mutations des calopsittes

Ici sur la coco , un mâle face blanche , son masque est bien présent (je ne parlerais pas de ses autres mutations ici ,ce n’est pas le sujet afin d’éviter les confusions)

mutations des calopsittes

Au milieu un mâle face blanche très foncé sur le dos. On appelle cela l’oxydation plus un oiseau est gris foncé plus il est oxydé.

mutations des calopsittes

Ici une jeune femelle face blanche. A l’age adulte sa tête restera ainsi.

 

Mutation panachée

Cette mutation,qui est récessive (les 2 parents doivent avoir le gêne de visuel ou en portage) altère la mélanine du plumage pour les panaché standard et la psittacine pour les panaché face blanche.

C’est pour cela qu’il apparaît comme des tâches de blanc (pour les faces blanches) ou de jaune plus ou moins importantes. La bande alaire sur les ailes reste présente ainsi que les joues oranges pour les standards. Il n’existe aucune différence visuelle permettant de reconnaître un mâle d’une femelle. Ils sont non sexable à l’œil. Les petits naissent avec un duvet jaune et yeux noirs et du duvet blanc pour les panaché face blanche. Au fur et à mesure de leur croissance et de la sortie des tubes de plumes. On peut déjà dire si panaché ou non grâce aux nuances de couleur sur la pointe de leurs ailes. La huppe peux aussi montrer des nuances de couleur signe de panachage, à ne pas confondre avec les taches (jaunes ou blanche) derrière la tête, que l’ont appelle : le white nappet.

Il y a beaucoup de possibilité de combinaison de mutation avec le panaché, voici quelques photos:

 

Mutation cinnamon

Pour cette mutation récessive liée au sexe, les oisillons naissent avec un duvet jaune et les yeux noirs. Certains diront noisette.

Le cinamon n’est pas une réduction de la mélanine mais plutôt un manque d’oxydation de celle-ci. La couleur de l’oiseau est brune/marron dite aussi “cannelle”, qu’il soit mâle ou femelle. La tête est jaune chez le mâle et plus terne chez la femelle, juste du jaune autour du bec. La femelle a les rectrices striées (plumes de queue), la bande alaire est toujours présente.

Ces oiseaux perdent de leur couleur (taches blanches) lorsqu’ils sont placés au soleil. Cela crée des nuances sur leur plumage.

Toutes les mutations peuvent être ajouté au cinnamon:

mutations des calopsittes

Voici une femelle cinnamon en plus d’etre edged et face pâle . on voit bien le plumage qui tire plus sur le marron que sur le gris

mutations des calopsittes

Voici un exemple de combinaison de mutation ,ici une femelle panachée opaline cinnamon joues jaunes

mutations des calopsittes

Voici un mâle cinnamon qui est joues jaunes en plus. Chez lui le marron lié à cette mutation se voit sur la pointe des ailes et sa queue

 

Mutation face pâle

Cette mutation est AUTOSOMALE RÉCESSIVE mais est un allèle incomplète de la mutation FACE-BLANCHE qu’elle domine. Ainsi, la plupart des FACES-PÂLES sont des oiseaux hétérozygotes signifie qu’ils sont porteurs de FACE-BLANCHE.

Pour les accouplements, on privilégiera donc le travail avec des FACES-BLANCHES bien que le plus recherché étant l’homozygote (sans face blanche ) .

Cette mutation se traduit par une réduction des psittacines jaunes et rouges, donc une mutation qui donne un oiseau intermédiaire entre la type sauvage et le face blanche. Le masque jaune est donc dilué et devient jaune pâle chez le mâle, de même que les stries de la queue chez les femelles et les juvéniles et les joues ORANGE-ROUGE deviennent JAUNE-ORANGE. On peut donc facilement sexer avec cette mutation toujours après la mue grâce au masque du mâle qui jaunira.

Comme le terme pastel est réservé aux dilutions de mélanine, le terme américain était inadapté pour cette mutation. Il a donc été proposé d’utiliser le terme FACE-PÂLE (PALE-FACE en anglais).

A noter que la différence avec la mutation JOUES-JAUNES, outre l’hérédité, est que le masque est nettement plus clair chez le face pâle car les psittacines sont dilués de moitié environ .

On peux également combiner cette mutation avec toutes les autres, ainsi un LUTINO combiné au FACE PÂLE donnera un creme-ino.

mutations des calopsittes

Ici mâle face pâle ,son masque est bien présent

mutations des calopsittes

Femelle lutino face pâle appelé aussi « creme-ino »

mutations des calopsittes

Femelle edged face pâle

 

Mutation joues jaunes

Cette mutation est récessive liée au sexe et Le sexage n’est pas différent de la mutation sauvage . le mâle présente toujours un masque jaune après sa mue juvénile. La bande alaire est présente aussi.

Les petits naissent avec un duvet jaune et yeux noirs.

Il faut bien différencier le joues jaunes du face pâle. Le joues jaunes agit seulement sur les joues aussi appelés oreillons (le masque reste donc intact ). Le face pale, lui a tendance à agir sur l’ensemble du corps y compris le masque qui deviens plus “terne”.

C’est la dernière mutation fixée par les éleveurs aujourd’hui.

Femelle panaché opaline cinnamon joues jaune

Mâle joues jaunes cinnamon

 

Mutation fallow cendré dite aussi “argenté”

Pour cette mutation qui est récessive , L’oiseau présente une couleur gris clair métallisé, d’où son nom “cendré”, un masque jaune (pour les mâles après la mue juvénile) et des joues oranges. Leurs yeux sont rouges clairs , visible des la naissance car les petits naissent avec un duvet jaune et les yeux rouges.

Le sexage fonctionne comme le type sauvage, donc après la mue juvénile grâce aux mâles qui prennent leur masque jaune. Cette mutation se combine aussi très bien avec toutes les autres ce qui ne change rien au sexage.

Voici un jeune fallow cendré opaline ,on voit bien ses yeux rouge vif

Mâle fallow cendré face blanche, sa couleur est t’es clair liée a sa mutation

Photo du net qui montre la différence entre un œil lutino et un oeil fallow

 

Mutation bronze fallow

C’est une mutation récessive (les 2 parents doivent avoir le gêne de visu ou porteur pour sortir des jeunes). Les sujets présentent une couleur beige/doré (bronze) des yeux rouges et un joli masque doré. Il est difficile de déterminer mâle et femelle sur cette mutation sans un œil avertie. Cependant les mâles présentent tout de même un masque plus prononcé que les femelles. Les petits naissent avec un duvet jaune et des yeux rouges.

C’est une de mes mutation préférée avec le edged et le bronze fallow face blanche est juste magnifique !

Mâle bronze fallow

Femelle bronze fallow opaline face blanche

Mutation edged

J’ai gardé le meilleur pour la fin, avec cette mutation qui est AUTOSOMALE CO-DOMINANTE ^^ . Ce qui signifie que l’on n’a jamais de porteurs et qu’il existe des SIMPLES FACTEURS et des DOUBLES FACTEURS différentiables.

La différence entre simple et double facteur est visible à l’œil nu: les doubles facteurs sont bien plus clair et d’aspect « délavé ».

Description de l’edged simple facteur :

Les edged simple facteur ont la tête jusqu’à la base du coup qui semble plus foncée que le reste du corps. La couverture alaire semble écaillée. La mélanine est surtout présente en bordure de plumes ce qui est surtout très visible au niveau des tectrices. Il existe différentes intensités d’expression de la mutation :

– type foncé (très difficile à identifier car proche du type sauvage)

– type moyen (présence des signes typique de la mutation mais présence d’une assez grande quantité de mélanine) bien que ce type soit supprimé en concours.

– type clair : le corps est presque blanc et la tête reste noire

Un edged de type clair peut sortir des edged de type clair mais aussi des jeunes de type foncé.

Un edged de type foncé peut sortir des edged de type foncé mais aussi des jeunes de type clair.

On a tendance à penser aujourd’hui que les types clairs sortent plus facilement des types clairs et que les types foncés sortent plus de types foncés d’où les accouplements type foncé x type foncé et type clair x type clair.

Description de l’ edged double facteur:

Les doubles facteurs produisent encore moins de mélanine au niveau des plumes , c’est pourquoi pour un œil non averti il est possible de les confondre avec des lutinos. En edged DF FB la confusion est possible avec une albino. Moyens de différentiations valables quelque soit l’edged DF :

-les yeux sont noirs

-les pattes restent foncées

-stries sous les plumes de queue chez les femelles Les meilleures combinaisons sont en série grise avec des mutations affectant la couleur des joues : mutation face blanche, face pâle et joues jaunes.

Les combinaisons avec l’opaline, les 2 fallow, le panaché et l’ino présentent peu d’intérêt au niveau de la beauté de l’oiseau.

Différenciation entre edged SF type clair et edged DF type foncé:

Que ça soit en SF ou en DF, les mâles edged sont bien souvent plus clairs que les femelles. La mutation n’affecte pas la couleur de la tête en simple facteur mais ce n’est pas le cas pour les doubles facteurs. Les DF en type foncé sont toujours plus clairs que le plus clair des edged SF.

Edged double facteur face pâle

Edged double facteur face blanche

Edged simple facteur face pâle, type foncé, on voit bien le haut de la tête plus foncé voir noir

Voici une aile d’un edged, on voit bien la couleur plus foncé sur le bord des petites plumes (tectrices ) caractéristique de cette mutation

Sur cette femelle edged simple facteur cinnamon type foncé on voit encore la tête noire également caractéristique de cette mutation

Ici un mâle edged double facteur face pâle

En haut à gauche, un mâle edged simple facteur face blanche type moyen, on voit bien les dessin caractéristique de cette mutation, sensation d’écaille /marbrage sur

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J’écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

2 commentaires

  1. La vache ! c’est compliqué 🙂
    Intéressant, mais compliqué !
  2. plutôt complet lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *