Histoire de survie-Perruche catherine

Aujourd’hui j’avais envie de vous raconter l’histoire de ce bébé perruche catherine.

 

Il était le 6ème bébé 🐣 à éclore donc le dernier de la nichée. Ce qui signifie un écart en taille très important en lui et les autres bébés.

Je vous avoue que la situation était critique et que je mettais des réserves sur sa survie. Il pourrait être écrasé facilement par les occupants du nid, y compris les parents…

Le 1er jour, ça aller. Un vrai battant qui essayait de se faire une place dans la mêlée. Le 2ème jour, il tenait le cap mais je le sentais fébrile. Le 3ème jour, je ne le voyais plus… Sur le coup j’imaginais le pire.

J’ai commencé à chercher son corps minuscule au milieu des autres bébés…puis je l’apercevrait vivant mais dans un mauvais état. Il avait froid et il était presque écrasé. Si je le remettais dans le nid, il mourrait à coup sûr…

À cet instant, il était dans le creux de ma main, je le regardais désespérément avec l’espoir de trouver une solution. Il y’en avait pas 10mille… Puis une idée m’était venue à l’esprit ou disant plutôt un coup de poker à tenter.

À cette période j’avais un autre couple qui couvait 2 oeufs et un bébé de 5 jours. Donc mon coup de poker, c’était de le mettre chez ce couple. J’avais quand même hésité. Car j’avais peur que le couple le tue et en même temps je n’étais pas sûr que le bébé tiendrait le coup.

Bref, je n’avais pas le choix. J’ai placé le bébé chez mon autre couple qui était en train de manger. Puis j’attendais que le couple rejoignait le nid. La femelle était arrivée en premier. j’avais ouvert la trappe du nid pour que je puisse voir en direct ce qui se passait et intervenir si besoin…

Et là surprise, la femelle avait couvé tout le monde et elle essayait de stimuler le bébé adoptif. Je suis parti pour revenir 1 heure plus tard. Le bébé était bien nourri. Cela m’a rassuré mais le bébé n’était pas encore sorti d’affaire.

Les jours passaient et le bébé tenait le coup. Je le voyais grandir et prendre des forces. Le jour du baguage était un moment important pour moi car cela signifiait que le bébé allait s’en sortir. Quelques jours après le baguage, Les plumes commençaient à apparaître.

Sa mutation est bleue turquoise aile grise simple facteur. Sa couleur est magnifique et en plus elle me permet de le sexer au nid. C’est un petit mâle. Le résultat final le voici 📸:

Je vis ma passion et je la partage avec vous 😉

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *