Fabriquer un nid pour perruches en 5 étapes

Fabriquer un nid est une chose assez simple à réaliser et surtout on n’a pas besoin d’être un grand bricoleur pour le faire. Il suffit d’avoir un peu de temps, une plaque en bois (non toxique), quelques matériels pour réaliser les découpes, quelques clous ou vis et bien sûr un peu d’huile de coude…

En tant que passionné et au delà des économies réalisées, le fait de faire des objets pour mes oiseaux, me procure un énorme plaisir. Malgré que parfois le résultat n’est pas parfait, mais si l’objet est fonctionnel et sans risque pour l’oiseau, je dirai que l’objectif est atteint et que la prochaine fois je ferai mieux 🙂

Sachez que pour chaque espèce, les dimensions du nid varies, pour plus d’informations voici un article intéressant à lire « Dimensions minimales habitats pour Psittacidés ».

En ce qui concerne les dimensions standards d’un nid pour des  grandes perruches, du type pyrrhuras, calopsittes ou autres oiseaux du même gabarit sont de 20l  20 L  30H cm. Mais pour cette fabrication de nid, j’ai opté pour ces dimensions 25l  25 L  30H cm afin que la base soit la plus large possible pour accueillir plusieurs oisillons et éviter les risques d’écrasement entre eux ou par les parents en cas d’écart de taille. Le trou d’envol fait d’environ 8 cm.

L’atelier « Fabriquer un nid pour perruches »

Voici la liste de ce qu’il faut pour la fabrication du nid:

  • Plaque en bois
  • Scie sauteuse
  • Perceuse/visseuse
  • Règle ou mètre
  • Crayon
  • Charnière et vis

1) Découper la plaque en bois pour obtenir les bonnes dimensions en fonction de votre espèce.

2) Avant l’assemblage des pièces en bois, sur le côté façade, je fais un trou d’un diamètre d’environ 8cm. Pour tracer le rond, j’ai utilisé la base d’un mini tajine qui a exactement le même diamètre, on peut dire que c’est le système D lol. De plus faute de scie cloche, j’ai utilisé un foret spécial pour suivre le traçage de trou…on peut toujours trouver des solutions pour finir la chose 😉

3)Toujours avant l’assemblage, la charnière doit être fixée sur la pièce du haut du nid afin de permettre l’observation des oisillons. D’abord je découpe la pièce en deux, puis sur un côté, je crée une encoche correspondante à la longueur de l’axe de la charnière afin de l’intégrer dedans, puis je la fixe avec des petites vis…

4) Maintenant l’assemblage des différentes parties du nid.

5) Pour finir, je rajoute des crochets sur la façade du nid, ce qui permettra de l’accrocher sur la cage et j’ajoute également deux vis à œil pour fermer la trappe d’observation du nid.

Après 5 étapes pour fabriquer un nid, voici le résultat

 

Si vous avez une question sur cette réalisation, interagir sur le sujet ou tout simplement vous voulez partager vos réalisations d’objets en relation avec les perruches et perroquets, alors n’hésitez pas à nous le faire savoir en laissant un commentaire, juste en bas 😉

Younès

Younès

Passionné par les animaux et plus particulièrement les becs crochus. J'écris des articles régulièrement sur les perruches et les perroquets suivant mes expériences et mes analyses d’ouvrages d’ornithologie pour le plaisir d’informer, d’échanger et de partager ma passion.

8 commentaires

  1. pas besoin de métre il n’y a pas de côtes.
  2. pour moi si, j’avais besoin de règle ou mètre pour mesurer les morceaux de plaques avant de couper.
  3. J’ai fait 25 x 27 x 30… Tout simplement parce que j’ai oublié de calculer le montage 🙂

    Les côtés font 25 x 30cm
    Les fonds font 25 x 27cm

    J’ai « pointé » au lieu de visser et mis la trappe plutôt sur le côté que dessus, je ne suis pas très grande alors j’ai trouvé ça plus pratique.

    Même pas 10 minutes après avoir présenté le dodo à mes calopsittes, la femelles est à l’intérieur & range les copeaux de bois 😀

    Merci pour cet excellent tuto !

  4. bonjour ,pour faire un nid pour pèrruches,je vais voir dans les caves a vin des grandes surface,et quand je peux , et quand il y en a ,je récupére les caisses en bois des bouteilles
  5. Bonjour oui c’est une bonne idée. Il faut juste s’assurer que le bois n’est pas toxique pour nos plumaux 😉
  6. Bonjour et merci pour votre article.
    Personnellement j’élève mes quelques pyrrhuras en colonie dans une serre-volière de 6x3x2m et un grand abri en dur dans lequel sont placés les nids en hauteur (1,60m) contre le mur. L’ouverture sur le dessus, à l’arrière ou sur les côtés n’étant pas possible ou pratique, je découpe la face avant en trois parties. Le haut (qui comprend le trou d’accès) et le bas sont fixés aux côtés, la partie centrale s’ouvre avec charnières pour visiter le nid (j’agrafe à l’intérieur de cette partie mobile un grillage pour faciliter la sortie). On peut ajouter sous le trou d’envol un perchoir (qui sera souvent vite détruit…).
    Cordialement à tous.
  7. merci pour votre témoignage. Peut etre un jour je viendrais vous rendre visite car j’adore les pyrrhuras 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *